AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

 

 C.O.P.S.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
Akira Mcian
Élève de Serdaigle
avatar

Féminin Messages : 215
Age : 28

Alohomora
Point{s}:
0/0  (0/0)
Gallions:
-120/200  (-120/200)

MessageSujet: C.O.P.S.   Dim 27 Sep - 20:24


Informations
COPS






    Vous rêviez d'un jeu réaliste ? Vous rêviez de jouer des flics d'élites spécialisés ? Scène de crime, combat avec des gangs ?
    Vous rêviez de détourner votre attention des jeux statiques qui n'évoluent plus ?
    Vous rêviez peut-être de jouer un civil avec une famille ?
    Vous rêviez peut-être de jouer un Italien membre de mafia, un Yakusa, un Irlandais ?

    Vous êtes bien tombé.

    Genre : City / Police / Gang.
    Nombre de lignes minium : 15 lignes.
    Interdiction : Au moins de 15 ans.

    COPS est un jeu plus dur, un jeu extravagant, un jeu peut-être violent mais un jeu vivant.
    COPS représente un Los Angeles différent en 2030.
    COPS ne vous apportera pas de grandes technologies.
    COPS n'est pas un jeu post-apocalyptique mais un jeu post-modern.
    COPS est un jeu qui vous offrira des articles de journaux deux fois par semaine.
    COPS vous permettra d'évoluer avec un système de Points de Débutants.
    COPS vous permettra d'utiliser des Dés de 100 pour vos actions les plus importantes.
    COPS fourmillera d'informations pouvant effrayer mais non obligatoires.




Contexte
COPS






Qu'importe la taille du crayon, il faut savoir dessiner.







Arrière-boutique d'un commerçant de fruits et légumes, South Central, 23h35.

" Alors comme ça, tu veux acheter une arme petit cul blanc ? Et tu sais au moins ce dont tu as besoin. Parce que laisse-moi te dire qu'il faut avoir le bon matos au bon moment. Rien ne sert de sortir un AK si c'est juste pour flinguer ta femme parce qu'elle couche avec le facteur.

Tiens, par exemple, pour tuer un gusse qui ne s'attend à rien et qui ne bouge pas, rien de mieux que l'automatique calibre 22. Avec ça, tu fais des petits trous, tu peux lui mettre une demi-douzaine et si tu rates ta cible, tu risques pas que la balle traverse le mur pour aller se loger dans le crâne de ton voisin. C'est pas pour ta femme ?


    Si tu comptes barouder un peu, moi je te conseillerais le revolver gros calibre. Pas de risque d'enraiement, les six balles suffisent généralement pour arrêter ce que tu veux et avec les munitions qui vont bien, tu peux tirer sur une bagnole par l'arrière, traverser les gusses qui s'y trouvent et retrouver la balle gentiment écrasée dans le bloc moteur. C'est pas ce que tu veux ?

    Ben je sais pas moi. Tu veux un fusil mitrailleur ? C'est pas pour les touristes ça. C'est pas pratique à ranger, ça tire loin et fort. Mais on est quand même pas en guerre hin ? Si ? Tu me fais peur mec. Quoi ? Si j'ai un lance-grenades pour mettre dessous ? T'es un peu timbré comme type. Allez casse-toi, tu me fais de la peine."



    Nous sommes en 2030.

    La jeune république de Californie s'ébroue depuis pratiquement cinq ans dans l'euphorie de l'indépendance. Le grand frère Américain a préféré s'affranchir du plus turbulent et du plus amoral de ses Etats et le laisse suivre sa route en solitaire.


    Pour tous les Californiens, la tache est exaltante et le défi redoutable. Il s'agit maintenant de batir un nouvel Etat.
    Un Etat devant puiser ses racines dans les valeurs fondamentales semées par les pionniers qui ont découverts et labourés sa terre. Un Etat qui se nourrit de la diversité de ses communautés et d'une puissance économique maîtrisée. Un Etat auquel chacun sera fier d'appartenir, sans discrimination de race, de classe ou d'état physique.









    Pourtant, les dangers qui guettent la pimpante république sont mortels.
    La violence urbaine est loin d'avoir été résorbée. Certains quartiers sont plus que jamais la proie des gangs. Le seul horizon des gamins qui en font partie est de surveiller leur arpent de trottoir et de déssouder ceux qui n'ont pas la même couleur de foulard qu'eux. Règlements de comptes aveugles, massacres inutiles et vente massive de quetz y sont encore vivaces.

    Les mafieux de toute espèce prospèrent. Ils ne sont plus seulement italiens, mais aussi mexicains, russes, chinois, japonais, philippins.. Ils gèrent en hommes d'affaires avisés des ateliers clandestins où est raffinée l'héroïne avant qu'elle n'aille cavaler dans les veines des mômes, ou des "fermes" où sont éduqués les filles qui iront vendre leur corps pour quelques dollars.

    Des organisations criminelles tentaculaires tentent de soumettre la ville à leur volonté. Des hommes puissants les dirigent, ou bien agissent seuls, bien calés derrière le paravent opaque de leur respectabilité.

    On clone, on manipule, on expérimente. On cherche des virus foudroyants, des vaccins absolus, des stupéfiants indétectables, des gènes inconnus, de nouvelles manières de tuer ou de soumettre l'esprit des gens. Tout est sujet d'étude et d'hypothèses scientifiques, d'expérience parfois..

    Mais, au-delà de ces dangers, se trouvent des choses encore plus insidieuses.
    Tel un funambule mal assuré, la Californie marche précautionneusement sur le fil tenu de sa survie. Le Big One qui doit l'engloutir sous les eaux est inéluctable. Et dans un parfum d'apocalypse imminent, des milliers de cinglés sont venus à LA comme des mouches curieuses et avides. Ils s'assemblent et attendent la fin d'un monde et le début du prochain.
    Religieux de tout poils, illuminés, mystiques, prophètes et fournisseurs de grigris se disputent le juteux marché de la peur. Et ils prospèrent..



    Partout dans la ville, rôde l'exaltation de la mort.
    Dans le regard dément du tueur alors qu'il plonge son tournevis dans l'oeil implorant de sa victime.
    Dans les yeux défoncés du gangbanger alors qu'il presse la détente et que la cervelle d'un connard s'étale grassement sur ses converses neuves.
    Dans les gestes mesurés de l'adepte de Jah alors qu'il tranche avec dévotion les membres de sa petite victime.
    Dans l'élégance d'une tueuse de la Triade alors qu'elle égorge d'un geste précis l'outrecuidant qui n'a pas payé pour sa protection.
    Dans le geste vif du narco colombien alors qu'il tord la langue encore palpitante de sa proie pour la faire passer à travers la trachée et la transformer en sanglante cravate.



Vous êtes un flic du COPS.
Central Organisation for Public Security.
Idéalisme, Patriotisme, suivisme, désespoir, foi, honneur.
Peu importent les raisons de votre engagement.
Vous appartenez au LAPD et vous représentez la loi et la justice dans les rues.
Peu importe ce que vous en pensez.
Il y a un boulot à faire..


..ou..



Vous êtes un membre de Gang ou de mafia.
Trafic, honneur, violence, contrôle, terreur, fratrie.
Peu importent les raisons de votre engagement.
Vous appartenez aux rouages de Los Angeles et vous représentez la peur et votre loi dans les rues.
Peu importe ce que vous en penser.
Il y a un boulot à faire..

..ou..




Vous êtes un simple citoyen.
Vie, haine, amitié, peur, amour, finance, normalité.
Peu importent les raisons de votre choix.
Vous appartenez aux rouages de Los Angeles et vous représentez les concitoyens dans les rues.
Peu importe ce que vous en penser.
Il y a une vie à mener..


COPS est un jeu au parfum d'anticipation qui va vous mener dans un Los Angeles brutal, dur, parfois énigmatique et qui ne pardonne jamais rien.
Une ville au double visage, violente et crépusculaire, mais aussi riche et extravagante.



Nous sommes en 2030 et votre mission sera de faire appliquer la loi, de protéger les biens et les personnes, d'être un flic juste et courageux, intègre et efficace. De toutes vos forces et pour 1500$ par mois.
Vous êtes dans la peau d'un flic. A vous de faire en sorte que cette peau ne se fasse pas trouer..



Nous sommes en 2030 et votre mission sera de faire prospérer votre gang, d'éviter les flics, de prouver votre suprématie, d'être un Mafieux ou un Gangster réfléchi et intelligent, violent et efficace. De toutes vos forces et pour que dalle par mois.
Vous êtes dans la peau d'un criminel. A vous de faire en sorte que cette peau ne se fasse pas trouer.


Nous sommes en 2030 et votre mission sera d'aimer, vivre, faire prospérer vos études ou votre famille, d'éviter les gangs et sans doute les flics, d'être un civil à part entière, d'avoir des enfants, une femme, un mari, des hauts et des bas. De toutes vos forces et pour le salaire de votre choix.
Vous êtes dans la peau d'un civil. A vous de faire en sorte que cette peau ne se fasse pas trouer.





Liens
Utiles





_________________

Boulett' Attitude - Si vous avez un problème ou autre contacter Moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://after-night.forumactif.com
 

C.O.P.S.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
::. After Night When Evil Takes a New Face |:. ::  :: Demande de partenariat :: Partenaires RPG -


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit